Je motive, tu motives, elle motive…

Bien-être, Croissance personnelle, Education, Famille, Non classé March 17, 2017 No Response

La motivation

Voilà un sujet pour lequel je pourrais vous parler pendant au moins 1000 voire 2000 mots! Un sujet qui nous touche tous et ce sous, bien des angles. Comme adulte la motivation est souvent l’une de nos principales sources de conflit intérieur. Pour la motivation en ce qui a trait à nos enfants par contre, c’est souvent le contraire (ça on est bon la dedans, même trop bon, de la motivation pour les autres on en a en masse de ça!)

Motivation ou surmotivation ?

Le soccer, le baseball, le hockey, le piano, la dance, le théâtre bref autant de sports et d’activités qui sont possibles, que de raisons de motiver nos enfants à les faire!
– “Bon le lundi tu vas aller au soccer, le mardi à la piscine, le jeudi au karaté, le samedi c’est le tennis et le dimanche on va regarder ce qu’on pourrait faire, c’est important que tu bouges là et faut pas que tu lâches, tu dois aller jusqu’au bout!”
Ce n’est pas rare d’entendre des parents, des amis, des voisins tenir ce discourt ( je ne sais pas pour vous, mais moi, ça m’épuise totalement juste à l’entendre …. Imaginez l’enfant qui doit le mettre en pratique!).

Pourquoi est-il si important pour le parent, de tenir un agenda si serré, si organisé, si complet pour son enfant?

Est-ce de la culpabilité face à soi même? Est-ce que ça nous enlève une charge face à notre société de performance, de tenter de motiver notre enfant à ce point? Et si nous laissions notre ego et/ou notre culpabilité (ou toutes autres choses qui nous motive a le faire) de coté pour juste laisser notre enfant “être”? Et s’il avait juste envi d’être ce qu’il a envi d’être et ce au rythme qui lui convient?

En quoi ça vous est utile?

Demandez-vous ce que tout ça vous apporte réellement à vous, “en quoi ça vous est utile” (retenez bien cette phrase, vous m’entendrez souvent la dire …l’écrire) versus à votre enfant. Faites l’essai de voir ce qui se passe quand vous déchargez l’agenda de votre enfant (et le votre par le fait même). Laissez-le flâner un peu le dimanche matin, ou encore simplement jouer dans la neige avec les petits voisins pendant une pédago, sans aucune organisation.
Bien sûr, exposer son enfant à diverses activités et l’encourager dans le plaisir est une chose. La surmotivation en est une autre. Doser les activités et le temps libre dans le respect du rythme de l’enfant… est à essayer sans modération !

Le bonheur… selon les enfants

 En 2011, l’UNICEF a demandé aux enfants ce dont ils avaient besoin pour être heureux, et les trois premières réponses sont : le temps, particulièrement avec leur famille, les amitiés et jouer dehors. Des études montrent que lorsque les enfants sont autorisés à jouer de manière non structurée dans la nature, leur sens de la liberté, d’indépendance et de force intérieure prospèrent, et les enfants en pleine nature sont non seulement moins stressés, mais aussi se remettent plus facilement d’événements stressants.
Sur ce, bonne réflexion chères WIM!
Référence: https://www.contrepoints.org/2016/01/02/125531-pourquoi-les-parents-devraient-laisser-leurs-enfants-tranquilles

3 Comments

Would you like to join the discussion? Feel free to contribute!

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *